La Mafia | naissance et origine

Les jeux vidéos, les films et les ouvrages sur la mafia nous emmènent dans des mondes très obscures; tellement obscures que la plupart d’entre nous est aujourd’hui incapable de donner la vraie définition du mot « mafia ». On ne parle rarement de l’origine du terme et les récits sur la mafia ne sont pas encore assez populaires.

La mafia est aujourd’hui implantée aux quatre coins du monde : 

Définition du terme « Mafia »

Le mot mafia peut également s’écrire sous la forme suivante : « maffia ». La mafia est une organisation criminelle avec une hiérarchie bien établie. Les membres sont appelés les mafieux ou « mafiosi » (nom italien). Le mot apparaît pour la première fois dans des documents officiels datant de 1860 du côté de la Sicile. Pendant longtemps, le mot mafia aura suscité des controverses. Certains affirmaient que le mot mafia désignait un « comportement honorable et brave » tandis que d’autres décrivait la mafia comme une organisation criminelle. En 1877, Leopoldo Franchetti (journaliste et politique italien) et Sidney Sonnino (politique italien), dans un rapport complet, décriront la mafia comme une « industrie de la violence« . Une autre définition pourrait être « une industrie fonctionnant grâce à la violence » car les mafias du monde entier draine des milliards de dollars grâce à leurs activités douteuses.

Origine de la mafia

Comme énoncé un peu plus haut, la mafia est implantée partout dans le monde. Le terme mafia est d’ailleurs polysémique puisqu’il désigne toutes les mafias quelles soient russe, albanaise ou japonaise. Seulement, le terme mafia est bien originaire de la Sicile en Italie. C’est là bas que tout a commencé !

mafia en sicile

La mafia en Italie, comme beaucoup d’organisations dangereuses, surgit dans un climat de misère. Les bourgeois ont pris la place des aristocrates et privatisent les terres destinés autrefois aux pauvres. Les taxes ont également augmenté et le Nord de l’Italie impose même de nouvelles taxes.

Le mafieux est donc avant tout une personne misérable, surtaxée, chassée de ses terres d’origines… Le riche peut également être assimilé à un mafieux puisqu’il possède les terres et payent les hommes à tout faire pour expulser ceux qui se trouvent sur son chemin. C’est lui qui récoltent les taxent et extorquent les fonds par l’intermédiaire de ses gros bras. A cette époque, la misère va lier les deux parties, les riches qui commandent et les pauvres qui exécutent avec une valeur particulière donnée à la parole. C’est à cette époque qu’on commence à parler d’Omerta : « tout personne digne d’honneur doit tenir sa langue« . L’omerta est un terme qui associe l’homme et l’humilité. Ainsi, l’homme bon est un homme respectable, digne, qui agit et qui sait garder un secret. La mafia s’est donc clairement développée dans un contexte de grande pauvreté.

La mafia, à l’origine est organisé avec un chef et des personnes qui exécutent les actions. Le chef est celui qui détient les richesses et à qui l’ont doit le respect. Si quelqu’un se met en travers de sa route, cette personne doit mourir ! La pauvreté continue de grandir dans la région de Sicile et les clans mafieux commencent à s’organiser et à s’enrichir de plus en plus. La guerre des territoires débutent également…

Les caractéristiques d’une mafia

Une mafia est organisée et ses membres doivent respecter des codes précis. On comptabilise 6 caractéristiques communes à toutes les mafias :

  1. La mafia est une organisation structurée avec une hiérarchie plus au moins connues. Les membres doivent respecter les règles internes sous peine de sanction pouvant aller jusqu’à la mort !
  2. La mafia utilise la violence pour s’enrichir ou pour protéger son organisation. Elle peut s’en servir aussi pour intimider ses détracteurs.
  3. La mafia s’infiltre dans les associations politiques et les institutions ce qui lui permet de faire le lien entre son monde illégale et le monde légale.
  4. La mafia est attachée à son territoire d’origine. Certes, la mafia s’exporte à l’internationale mais souhaite conserver son ancre territoriale.
  5. La mafia jongle entre activités légales et activités illégales.
  6. La mafia peut se permettre d’offrir des services ou de monnayer les institutions politiques et juridiques de part son influence qu’elle exerce sur la société. Elle peut même dans certains cas, accéder aux marchés publics.