Chronique : Livre Vendetta, de R.J. Ellory

Vendetta Ellory

Après « Seul le silence », R. J. Ellory nous offre un thriller de 800 pages au suspense exceptionnel, doublé d’une impressionnante histoire de la mafia depuis les années 50 à nos jours.

Suite à l’enlèvement de la fille du gouverneur de la Louisiane, Ernesto Perez, qui s’en dit le responsable, se présente à la police. Il désire s’entretenir avec Ray Hartman, qui travaille dans une unité luttant contre le crime organisé. Il lui racontera sa vie et après seulement, il dira l’endroit ou retrouver la fille. On aura droit au récit de la vie de Perez, de son enfance à aujourd’hui. C’est l’incroyable récit d’un tueur à gages au service de la mafia, un demi-siècle de la face cachée de l’Amérique, de Las Vegas à Chicago, depuis Castro et Kennedy jusqu’aux années 2000 avec tout ce que cela comporte d’anecdotes et de faits sanglants. On retrouve dans cette façon de présenter l’histoire de la mafia à travers l’histoire d’un personnage l’esprit des « Affranchis » mais aussi d’American Tabloïd (et ses 2 suites) de James Ellroy, avec cependant beaucoup moins de cynisme et de mordant chez Ellory.

Vendetta R.J. Ellory le livre

Parallèlement, c’est la course folle pour retrouver la fille du gouverneur. Entre fidélité, trahison et vengeance, c’est l’histoire d’un homme qui, loin d’être sans foi ni loi, suit simplement ses propres règles d’honneur et se révèle au final beaucoup plus attachant qu’on ne l’aurait pensé. Au début il nous conforte dans l’idée que la vie n’est pas faite que de noir et de blanc, de bons et de mauvais… On en vient même à se prendre d’une sorte d’affection pour lui et à espérer qu’il s’en sorte…

Après des débuts longs et poussifs ce roman ne laisse place à aucun temps mort et se lit avec avidité. Il tient ses promesses jusqu’au final surprenant et grandiose. A dévorer ! Moi je me suis régalée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =