La mafia asiatique a voulu truquer un match de football

Serge Branco

L’histoire se déroule dans les années 2000 et met en scène des internationaux camerounais et un boss de la mafia asiatiqueSerge Branco et cinq de ses coéquipiers ont en effet été approchés par un mystérieux mafieux d’Asie. Ce dernier voulait truquer le quart de finale des Jeux de Sydney en 2000.

L’ancien international camerounais s’est alors confié au journal « Le Matin« .

« A Sydney, j’ai vécu mon premier contact avec le côté sombre de mon sport. Nous étions la surprise des JO. Le quart de finale s’annonçait incroyable contre le Brésil de Ronaldinho et Lucio. La Seleçao était la superfavorite de la compétition. C’était génial. »

Serge Branco

Durant cette entretien, Serge Branco raconte sa rencontre entre lui, ses coéquipiers et le chef du clan mafieux. Il parle d’un homme en fauteuil roulant avec une main et deux jambes en moins. Le rendez-vous s’est déroulé dans une suite luxueuse mais dans une ambiance très sombre et apparemment très angoissante.

Le « boss » souhaitait parler du match contre le Brésil en quart de finale de la compétition. La proposition était simple 600.000 dollars pour les six joueurs mais une condition à respecter : perdre le match 2-1 avant la fin du temps réglementaire !

Les six hommes ont longuement réfléchis comme l’avoue Serge Branco. Ils ont même pensé à accepter l’offre mais ont finalement décidé de refuser par peur des représailles dans leur pays.

Aujourd’hui, Serge Branco ne regrette rien même si les six compères se sont fait très peur. Ils ont vécu caché durant tout le reste de la compétition. Le destin semblait d’ailleurs de leur côté car ils ont finalement remporté l’épreuve contre toute attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − deux =